The Pyre

Mélangez de la musique de film d’angoisse assourdissante à en faire tremblez les sièges, des lasers lumineux dignes d’un trip psychédélique (et clairement pas adapté à quelqu’un d’épileptique), et une jolie danseuse blonde qui semble possédée et s’anime d’une manière non naturelle, vous obtenez The Pyre de Gisèle Vienne, un spectacle très étrange et spectaculaire. La pièce offre de multiples lectures ainsi que le petit livre offert au début du spectacle, qui ne nous aide pas à comprendre la narration mais en fait ressortir le drame muet et le malaise qui s’y déroulent. Je n’aurais décidément pas d’avis définitif sur cette performance, je ne l’ai pas aimé mais je ne l’ai pas détesté non plus, j’en garde juste le souvenir d’une pièce à la fois angoissante, fantomatique, avec un corps électrique et une esthétique futuriste.

Marie P.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s