Meg Stuart – Sketches/Notebook

Il n’aurait pas été approprié d’écrire un texte élaboré, repris, relu, au sujet de Sketches/Notebook. Pour cette pièce Meg Stuart et Damaged goods ont travaillé sur le concept d’ébauche, du croquis rapide et spontané. Alors pour coller à l’expérience voici les quelques lignes que j’ai écrites dès la sortie du spectacle : La lumière scintille doucement. Dans ce cocon de chaleur et de magie, tout nous ramène au vrai, à la matière, à l’expérience enfantine de dévaler la colline les yeux fermés, et de recommencer. Nous ne nous infiltrons pas dans l’atelier d’un artiste. Nous fabriquons un laboratoire ensemble. Les règles sont simples, on regarde et puis on mime, on essaye, on tente, peu importe le résultat. On change de visage et de costume. Parfois on porte une robe, parfois juste un ou deux oreillers. On est tous pareil, danseurs, techniciens, spectateurs, habilleurs, ouvreurs… Tous sur le terrain de jeu! Je me sens apaisée, ancré dans la réalité, rassurée… Parés de lunettes noires, certains sous la couette, quelques-uns allongés par terre, nous respirons sous la nuit étoilée.

Hélène M.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s